Cameroun : MTN conteste à son tour le rapport de la Conac

0

(TIC Mag) – Après Camtel, c’est au tour de MTN Cameroun de réagir suite à la publication par la Commission nationale anticorruption (Conac) le 20 janvier 2015 de son rapport particulièrement à charge contre les opérateurs MTN, Orange et Camtel. Dans son rapport, la Conac accuse les trois opérateurs de corruption et estime qu’ils doivent à l’Etat du Cameroun la somme de 176 milliards représentant le non-paiement de certaines taxes et redevances. Des allégations jugées erronées par MTN dans un communiqué rendu public ce 21 décembre 2014, et signé de Philisiwe SIBIYA (photo), son Directeur Général de MTN.

Dans son communiqué, le Directeur général de MTN Cameroun affirme que « MTN Cameroon N’EST PAS et N’A JAMAIS été impliqué dans des faits de corruption, dans la conduite de ses activités. MTN Cameroon… a toujours traité avec l’Etat du Cameroun et ses représentants de manière transparente et en conformité avec les Lois du Cameroun ».

En ce qui concerne le non-paiement de certaines taxes et redevance, Philisiwe SIBIYA estime que son entreprise est à jour de ses obligations fiscales, et revendique d’être l’un des plus gros contributeurs dans les caisses du Trésor public camerounais : « MTN Cameroon est un investisseur responsable parfaitement à jour de ses obligations fiscales vis-à-vis des différentes administrations compétentes, conformément à toutes les lois et règles applicables. Notre entreprise est l’un des deux plus gros contributeurs de l’Etat en termes d’impôts et taxes payés. Notre attitude responsable et citoyenne nous a d’ailleurs souvent valu des reconnaissances publiques, notamment de la Direction Générale des Douanes ».

Le Directeur général de MTN conclu son communiqué en affirmant se tenir « à la disposition du Gouvernement pour clarifier le cas échéant, chaque point du rapport de la CONAC qui mériterait de l’être ».

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici