background

Cdiscount qui pleure et Jumia qui rit sur le marché du e-commerce camerounais

Écrit par: BRM – Agence Ecofin

Publié le: vendredi, 08 juillet 2016 à7 h 38 Mis à jour le 08 juillet 2016 à 7 h 38

Moins de 2 ans après le lancement de ses activités sur le territoire camerounais en décembre 2014, Cdiscount, le site français de e-commerce appartenant au groupe de grande distribution Casino, va se retirer du Cameroun. Cette décision serait la conséquence des longs délais de passage des marchandises au port de Douala, et la concurrence que livre au site français des sites locaux proposant des produits contrefaits à des prix très bas.

Dans ce même environnement, Jumia, l’un des leaders du e-commerce en Afrique, semble plutôt surfer sur une vague. Après avoir franchi la barre d’un million de commandes au Cameroun 2 ans après son arrivée sur ce marché, Jumia a récemment signé avec Campost, l’opérateur postal public, une convention en vue d’étendre son réseau sur le territoire camerounais.

En effet, grâce à cette convention qui remonte à avril 2016, cet opérateur de e-commerce intègre à son réseau les 234 bureaux de postes interconnectés et disséminés à travers le pays, ainsi que la flotte de livraison de la Campost. «C’est une très bonne nouvelle pour les populations des villes éloignées de toutes les régions du Cameroun, qui peuvent ainsi profiter des belles offres. Il leur suffit juste de se rendre dans leurs agences Campost et se faire aider par un agent formé à cet effet», avait indiqué Jumia dans un communiqué officiel.

Pour rappel, malgré les importantes avancées observées ces dernières années dans le domaine de l’internet au Cameroun, avec notamment le boom de la téléphonie mobile et le lancement des réseaux 3 et 4G par les opérateurs, le taux de pénétration du e-commerce dans le pays culmine à seulement 2%, selon les estimations des experts.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze + 17 =