Congo Brazza : Fibre optique, les espoirs des startups

0
Congo – Fibre optique : Les espoirs des startups

(TIC Mag) – En République du Congo, la fibre optique a fait son entrée en janvier 2011. Ceci, dans un environnement où Internet n’était accessible qu’à une poignée de personnes, avec une qualité de service qui faisait débat. A ce jour, force est de reconnaître que le pays a réalisé bien des efforts qui se sont traduits sur le terrain. Une progression à mettre entre autre à l’actif de la fibre optique. Si jusqu’à présent, certains estiment que les coûts pratiqués dans le pays sont assez élevés pour le Congolais moyen, la venue de la fibre optique au Congo en janvier 2011 a suscité beaucoup d’espoirs, principalement chez de nombreux startuppeurs dont le cœur de métier est essentiellement lié à Internet.

Plusieurs jeunes startuppeurs rencontrés au Congo placent également de nombreux espoirs dans l’arrivée et le déploiement de la fibre optique. C’est le cas de Yannick Biavanga, développeur d’application mobile sous Java et Androïd au Congo : « L’économie numérique c’est avant tout le contenu. Et ce contenu est aussi fourni par des applications mobiles qui fonctionnent essentiellement avec Internet. Ce qui veut dire que si Internet n’est pas vulgarisé, les applications également ne le seront pas. Nous espérons vraiment que la fibre optique qui sera à terme déployée dans tout le pays pourra contribuer à vulgariser l’Internet, mais également réduire les coûts pour le rendre accessible à toutes les bourses ».

Dans le même sillage, Neguev Mpassi le promoteur de la startup congolaise AntApp spécialisée dans la conception des applications web et mobile estime que l’arrivée de la fibre optique est en soit une bonne chose.

Cependant, le véritable défis pour la rendre utile sera de la démocratiser, de la rendre accessible auprès de tous : « A quoi servira la fibre optique si son réseau de couverture n’est pas assez répandu dans le pays ? C’est vrai qu’une majorité de consommateurs d’applications se trouvent dans les agglomérations, mais il y a aussi un potentiel marché dans les périphéries. Eux aussi ont besoin de tirer avantage de la fibre optique et tout ce qu’elle apporte avec elle en termes d’aisance et de contenu », explique Neguev Mpassi.

Enfin, d’autres porteurs de projets à l’instar de Mac Bolant, concepteur de l’application immobilière Lukimo pensent que l’arrivée de la fibre optique au Congo fera émerger un nouveau type d’applications et de contenus : « En plus des problèmes des coûts élevés qui pourront baisser, la venue de la fibre optique au Congo va nettement améliorer les débits, ce qui pourra consolider le marché des applications. Certaines applications ou des services nécessitent un débit minimum de connexion Internet pour pouvoir être utilisées. Et jusqu’ici, plusieurs startups privilégiaient des services de basse consommation. Donc, je pense qu’avec l’arrivée de la fibre optique, on pourra aussi assister au début du développement d’un nouveau type de contenus numériques au Congo », explique-t-il.

Le premier atout de la fibre optique mis en avant par le gouvernement congolais c’est la baisse des tarifs jusqu’ici pratiqués : « Plusieurs de nos jeunes se sont plaint de la cherté des coûts de l’Internet au Congo. C’est vrai que le gouvernement fait des efforts dans ce sens, et continue à la faire. A cet effet, le déploiement de la fibre optique dans le pays devrait non seulement permettre d’améliorer la qualité du service, mais induire également une baisse des prix jusqu’ici pratiqués », expliquait en octobre 2016 Léon Juste Ibombo, le ministre congolais des Postes et Télécommunications.

Par Jephté TCHEMEDIE


Lire les autres articles du DOSSIER SPÉCIAL : Fibre optique au Congo : Objectif, rentabiliser la fibre optique et connecter le maximum de ménages

  1. Congo Brazza : Fibre optique, les espoirs des startups
  2. Grâce à la fibre optique de Congo Telecom, les Brazzavillois profitent encore du wifi public gratuit
  3. Léon Juste Ibombo : « Il faut que la majorité de Congolais soit connectée à la fibre optique » [VIDÉO]
  4. Congo Brazza : Comment l’ARPCE et Yves Castanou ont défini les conditions d’accès à la fibre optique
  5. Gérard Lokossou (Airtel Congo) : « Internet et la data représentent l’avenir pour les opérateurs »
  6. AKOUALA : « Il arrive des moments où on est totalement en guerre au niveau concurrentiel » [VIDÉO]
  7. Djibrilla A. Issa : « Avec le projet CAB, la Banque mondiale créée des interconnexions régionales »

 

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici