Congo Brazza : ZTE annonce de nouveaux investissements et un transfert de technologie

0
Photo : © Twitter/Illustration

(TIC Mag) – Le groupe chinois ZTE a annoncé le 13 avril 2017 une série d’investissements dans le secteur congolais des nouvelles technologies et des télécoms, qui bénéficieront à l’environnement TIC du pays. C’était au terme d’une audience qu’a accordé le ministre congolais des Postes et Télécommunications, Léon Juste Ibombo, à trois personnalités, dont Yang BI HAI, le directeur général de ZTE pour les deux Congo.

« ZTE entend apporter d’autres solutions spécialisées au domaine des télécommunications, notamment la solution spécialisée de télécommunications au chemin de fer, la solution technique au pétrole, la solution technique à l’enseignement supérieur et aussi au domaine de la santé », a affirmé Yang BI HAI à sa sortie d’audience.

Dans la foulée, il annonce également la disposition du groupe ZTE à procéder à un transfert de compétence en offrant des formations aux talents locaux dans le domaine des télécommunications. Talents nécessaires à l’arrimage du pays à une économie numérique.

Bal d’audiences chez le ministre

Pour ce qui est des deux autres personnalités également reçues en audience par le ministre Léon Juste Ibombo, il s’agissait du responsable de la société de l’information au sein de l’Organisation Internationale de La Francophonie, Emmanuel AGBOVI, qui a évoqué l’importance de l’organisation des Salon comme Osiane 2017 pour le Congo et la sous-région, mais également sur les possibilités d’une coopération entre le Congo et l’organisation internationale de la francophonie dans le domaine du numérique.

Enfin, une délégation de la fédération syndicale des Postes et Télécommunications a bouclé le bal des audiences, avec des discussions sur le fonctionnement de la poste congolaise et des plans de licenciements contraires aux normes de licenciement en œuvre dans les sociétés de téléphonie mobile : « Nous avons constaté  qu’au niveau des gros opérateurs privés comme comme MTN, Airtel…il y a des plans de licenciements qui n’obéissent pas aux normes de licenciement d’un agent. Airtel a procédé à un licenciement des agents, en cédant une partie de son personnel à Huawei, MTN en a fait autant. Mais aujourd’hui nous constatons, malgré que ces travailleurs ont été reversés de plein droit à Huawei, qu’il un deuxième plan de licenciement prévu par Huawei, qui mettrait directement ces agents à la porte… Donc nous avons demandé au ministre d’être vigilant », explique Hermann MOSSINDZAON, le secrétaire général du Fesypostel.

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici