Internet : Les travaux du premier câble sous-marin Afrique-Amérique ont débutés

0

(TIC Mag) – Après l’achèvement des travaux d’études pour l’installation du Système de câblo-distribution de l’Atlantique Sud (SACS) et le démarrage de chargement du câble sur le côté angolais du système au mois d’avril, les travaux du premier lien direct entre l’Afrique et l’Amérique du Sud viennent d’être lancés. Et c’est le groupe japonais Nec Corporation qui est en charge de ce projet d’une valeur de 160 millions de dollars qui devra relier l’Angola à au Brésil, et faire de l’Angola un hub africain en matière de communications électroniques.

« Les systèmes de câbles actuels, comme WACS, avec les systèmes de câbles SACS et Monet, complétés par des centres de données locaux, amélioreront la connectivité, mais bénéficieront économiquement à l’Angola et aux régions environnantes, car les entreprises technologiques nécessitant une connectivité élevée établissent et développent leurs opérations en Afrique… Actuellement, il faut environ 300 millisecondes pour se connecter entre l’Angola et le Brésil. Avec SACS, la latence, le délai entre un paquet de données envoyé et reçu, devrait être réduite à environ 60 milliseconde», explique Antonio Nunes, PDG de l’Angola Cables cité par le journal latribune.fr.

Au terme du projet, ce réseau qui transitera via l’Angola sera assez singulier dans le contexte africain, et aura vocation à être le plus grand centre de production et d’agrégation de contenus et de services numériques.

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici