Le Gabon veut accélérer la suppression des frais de roaming avec le Rwanda et 10 pays africains

0

Le ministère gabonais de l’Economie numérique et de la Poste a tenu une réunion le 25 mai 2016 dans le but d’examiner comment suspendre les tarifs d’itinérance entre les pays membre de l’Alliance Smart Africa. Les 11 pays membres de la Smart Africa Alliance sont le Burkina Faso, le Gabon, le Kenya, le Mali, le Rwanda, le Sénégal, le Soudan du Sud, le Tchad, l’Ouganda, la Côte d’Ivoire et l’Angola. Sur instruction de la Présidence de la République, la réunion s’est tenue entre les experts du ministère et les dirigeants de nombreuses institutions gabonaises dont l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste, Gabon Telecom et Airtel Gabon.

D’après le ministre Pastor Ngoua N’neme qui a présidé la rencontre, cette réunion était consacrée à la problématique du réseau unique dans les pays de l’alliance Smart Africa. « Le réseau unique c’est le droit pour les ressortissants des pays membres d’appeler et d’être appelés dans tous les pays membres au tarif local sans taxes d’itinérance », explique le ministre sur sa page Facebook.

Pastor Ngoua N’neme affirme qu’il s’agissait aussi de faire le point à la suite à la décision du président de la République, Ali Bongo, de mettre en place le réseau unique et d’étudier les conditions de sa mise en œuvre. Le ministre affirme d’ailleurs qu’un projet pilote de réseau unique entre le Gabon et le Rwanda est en cours. « La généralisation du réseau unique avec les pays de l’Alliance nécessite cependant une étude plus poussée et l’accord des autres pays membres », précise Pastor Ngoua N’neme.

Pastor Ngoua N’neme, ministère gabonais de l’Economie numérique et de la Poste.
Pastor Ngoua N’neme, ministère gabonais de l’Economie numérique et de la Poste.

L’on se souvient que le 31 janvier 2016 les chefs d’Etat des pays de la Smart Africa Alliance s’étaient réunis à Addis-Abeba en Ethiopie en marge du 26e sommet de l’Union africaine. Ils avaient alors décidé que le Gabon succède au Rwanda à la présidence du comité d’audit de la Smart Africa Alliance. Le Rwanda, lui, abritera le siège du Secrétariat exécutif de la SMART Africa Alliance.

En rappel, le secrétariat exécutif de la Smart Africa Alliance est assuré par le Malien Hamadoun I. Touré, l’ancien secrétaire général de l’UIT.

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici