Sana née Congo Aminata : « Au Burkina Faso, nous avançons à grands pas avec la fibre optique »

1

(TIC Mag) – Ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes du Burkina Faso, Mme Sana née Congo Aminata explique à TIC Mag les actions de son département ministériel pour doter son pays d’une connectivité optimale et pour moderniser l’administration burkinabé.

TIC Mag : Les experts sont unanimes à ce sujet, il faut des infrastructures numériques pour avoir des services technologiques de qualité. Aujourd’hui, où en est-on avec le déploiement des infrastructures numériques et notamment la fibre optique dans votre pays ?

Sana née Congo Aminata : Actuellement au Burkina Faso, nous avançons à grands pas avec le déploiement de la fibre optique. Nous avons déjà validé le dossier de la fibre optique qui passe par Ouga jusqu’à la frontière du Ghana et une bretelle est déjà prête. Il est prévu le lancement des premiers travaux en septembre ou en octobre.

Ensuite, nous avons le grand projet du Backbone national qui consiste au déploiement de la fibre optique sur 5 400 km dans le pays avec la sous-région. C’est un projet qui est aussi à terme comme on aime le dire et nous attendons de finaliser les derniers axes.

Il y a aussi le projet G-Cloud. C’est un projet qui va permettre à l’administration de pouvoir rassembler tout ce qui est donnée dans un Data Center. Les fichiers de chaque département comme la douane, les impôts et les autres pourront y centraliser leurs fichiers. Cela facilitera le partage d’informations entre les autres départements.

TIC Mag : Où en êtes-vous justement avec la mise en place de l’e-gouvernement au Burkina Faso ?

SCA : Le Burkina Faso a commencé l’e-gouvernement il y a longtemps. En 2000 notamment. En 2014 et 2015, nous n’avons pas pu continuer sur ce projet compte tenu des évènements que tout le monde sait. Actuellement, nous sommes en train de reprendre ce projet. Et compte tenu du manque d’infrastructures de qualité, les projets que je viens de citer viendront booster l’e-gouvernement, parce qu’il faut effectivement une bonne connectivité pour pouvoir déployer l’e-gouvernement et mettre un place un gouvernement sans papier. En plus, actuellement nous sommes en train de travailler avec Microsoft qui nous avait déjà accompagné par le passé et qui continue de nous accompagner. D’ici quelques temps nous allons véritablement commencer avec la mise en œuvre de ce projet de gouvernance électronique.

TIC Mag : Comment faites-vous pour que les populations de votre pays aient accès aux services des TIC de manière optimale et à des coûts abordables ?

SCA : Le projet de fibre optique va vraiment aider les populations du Burkina Faso et les opérateurs télécoms. En ce sens que si le gouvernement déploie l’infrastructure, les opérateurs de téléphonie mobiles et les fournisseurs d’accès Internet vont disposer des capacités optimales à offrir à leurs clients. Donc, je pense qu’à ce moment-là, les prix vont vraiment baisser. Et surtout, le grand avantage avec cela, c’est la possibilité de mettre en connexion tous les départements ministériels. Parce qu’il y a des démembrements des départements ministériels dans les régions qui n’ont pas toujours accès au même niveau d’information le ministère de tutelle qui est au centre-ville. Ce projet va donc permettre aux ministères de pouvoir partager l’information avec leurs démembrements qui se trouvent dans les autres provinces. C’est un gros souci qu’on veut pallier avec le déploiement de ce projet de fibre optique.

TIC Mag : Comment envisagez-vous l’action de votre département ministériel dans le cadre de la reconstruction et de la modernisation de votre pays ?

SCA : Je pense que toute mon équipe du département ministériel est engagée à accompagner tous les autres départements ministériels dans le domaine des TIC. Actuellement, nous avons élaboré des cyberstratégies sectorielles et mon département ministériel est là pour accompagner tous les autres.

TIC Mag : Dernière question, pensez-vous comme certains que le secteur des TIC et Télécommunications sont venus freiner les activités du secteur postal notamment le courrier et comment d’après vous les TICs peuvent améliorer la qualité du service du secteur postal ?

Sana née Congo Aminata : Les TIC ne sont pas venues freiner les activités postales. Les TICs accompagnent les activités du postales. Si nous prenons l’exemple du courrier envoyé à l’international, par route ou par train, les TIC peuvent permettre à l’expéditeur et au destinataire de savoir si le courrier est effectivement arrivé. Je crois que les TIC sont là pour accompagner les services postaux.

Propos recueillis par Beaugas-Orain DJOYUM


Mme Sana née Congo Aminata

Sana née Congo Aminata OK

Actuellement nous sommes en train de travailler avec Microsoft qui nous avait déjà accompagné par le passé et qui continue de nous accompagner. D’ici quelques temps nous allons véritablement commencer avec la mise en œuvre de ce projet de gouvernance électronique.Sana née Congo Aminata

Mme Sana née Congo Aminata, née en 1974, a été nommée ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes du Burkina Faso le 12 janvier 2016. C’est le 18 janvier 2016 qu’elle a été installée dans ses fonctions de ministre.

Informaticienne de formation, Mme Sana Congo Aminata a servi en 2003 à la Délégation générale de l’informatique (DELGI) devenue Direction générale de la coordination des programmes des technologies de l’information et de la communication (DG-CPTIC).

En 2010, elle est la directrice de l’organisation et de la communication du Secrétariat permanent du forum panafricain de partage de meilleures pratiques dans le domaine des TIC et de la Semaine nationale de l’internet (SP/Forum et SNI).

En 2013, elle est nommée Directrice de la formation et de la promotion de l’expertise nationale dans le domaine des télécoms/TIC. Engagée dans la promotion des TIC, Mme Sana née Congo Aminata est active dans plusieurs associations notamment Burkina NTIC, TIC-Genre ou encore TIC-Edu.

baniere830x100-ict-strategies

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici