Cameroun : Un décret du Premier ministre opérationnalise la passation électronique des marchés publics

0

(TIC Mag) – C’est un pas supplémentaire  et significatif que vient de faire le Cameroun dans la dématérialisation de son service public, engagée depuis 2013 par le gouvernement. Le 5 janvier 2018, le premier ministre Philémon Yang (photo) a signé un décret qui fixe les conditions et les modalités de passation des marchés publics par voie électronique, via une plateforme baptisée Cameroon On LLine E-procurement System » (Coleps).

De manière globale, le décret ministériel indique que désormais, les offres de marchés seront disponibles en ligne, et consultables par tous les internautes. La soumission à une offre se fera également en ligne, tout comme l’étude et la restitution des résultats. « Avec ce système, la tricherie est extrêmement difficile. Que les gens soient rassurés, tout est mis en œuvre pour qu’il n’y ait plus de complaisance et de lenteurs dans le système. Aujourd’hui, lorsqu’un soumissionnaire veut postuler à un marché, il peut simplement entrer dans le site du Minmap, télécharger le dossier d’appel d’offres, l’examiner et faire ses offres », explique Abba Sadou, le ministre délégué à la présidence chargé des Marchés publics.

On note également que le décret du Premier ministre avalise également la signature électronique, dont la reconnaissance jusqu’ici n’était pas acceptée de tous. De manière générale, avec toutes ces réformes, le gouvernement camerounais vise un double objectif : Réduire à sa plus simple expression les actes de corruptions dans la passation des marchés publics, et alléger les procédures administratives pour réduite les lenteurs dans les administrations.

Ecrit par TIC Mag

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici