Cameroun : Le gouvernement dévoile les termes de l’avenant signé avec Orange Cameroun

0

(TIC Mag) – Au Cameroun, on en sait un peu plus sur le contenu des avenants à la concession signé lundi entre le gouvernement camerounais et la filiale locale du français Orange. D’après la ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng, l’un des avenants consacre la neutralité dans l’utilisation des fréquences, dont les conditions techniques sont définies par l’Agence de régulation des télécoms (ART), dans les accords d’assignation des fréquences. Le second avenant définit les indicateurs de qualité de service lié à cette technologie auxquels Orange Cameroun devra se conformer. Le troisième concerne le déploiement de la 4G, qui est désormais assorti d’un calendrier. Sur ce dernier point particulièrement, ces avenants comprennent l’obligation de déployer la 4G sur les différents sites devant abriter la CAN au plus tard en mai 2019.

Aussi, ces avenants donnent la possibilité à Orange Cameroun de poser la fibre optique dans le pays, mais sur un périmètre bien défini : « L’avenant signé ce jour ne confère pas non plus au titulaire le droit d’exercer l’activité d’un opérateur filaire. Celle-ci, qui consiste à connecter les abonnés finaux par fil, est elle-même soumise à l’obtention d’une concession de service public bien spécifique», précise la ministre Minette Libom Li Likeng. Enfin, on apprend du journal Jeune Afrique que ces avenants prévoient aussi la détermination de la redevance annuelle sur les fréquences. Ainsi, Orange Cameroun s’acquittera de 1% de son chiffre d’affaires. Un taux susceptible du reste d’évoluer lorsque l’étude en cours sur la valeur réelle du spectre sera achevée. Cette dernière disposition devrait également s’appliquer à ses concurrents, MTN Cameroon et Nexttel, toujours en négociations sur ces différentes thématiques avec les autorités.

Ecrit par TIC Mag

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici