Congo : L’ARPCE interdit la vente ambulante des cartes Sim dès le 1er janvier 2018

0

(TIC Mag) – A partir du 1er janvier 2018, il sera strictement interdit de vendre des cartes Sim des différents opérateurs télécoms au Congo. La décision a été notifiée le 10 octobre 2017 aux différents opérateurs par le directeur général de l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (Arpce), Yves Castanou (photo): « Nous interdisons la vente ambulante des cartes Sim et non des cartes de recharges. Je ne pense pas que ce soit là un motif qui réduirait les marges de ce business. Les opérateurs veulent que les abonnés soient identifiés ». Dans la foulée, il donne trois mois à ceux-ci pour prendre des mesures visant à mettre fin à la vente de leurs cartes SIMS par les commerçants ambulants.

Pour le régulateur, cette décision se justifie par le souci de mettre davantage de l’ordre dans ce secteur, et de maitriser l’identité de tous les utilisateurs pour des questions de sécurité. Il évoque également pour déplorer le fait que plusieurs abonnés détiennent de multiples cartes Sim avec la même identité. Et dans certains cas, Yves Castanou dénonce le fait que certains opérateurs pré activent des cartes Sim, ce qui donne la possibilité à des tiers d’utiliser une carte Sim pendant souvent un mois sans aucune identification.

Ainsi donc, Airtel, MTN et Azur ont trois mois pour prendre des mesures strictes pour qu’à partir du 1er janvier 2018, aucune de leurs cartes Sim ne soient encore vendue de manière ambulante. Désormais, toutes les opérations d’identification devront se faire dans les locaux des différents opérateurs, qui devront également arrêter sous peine de sanctions la pré activation des cartes Sim.

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici