Côte d’Ivoire : Au Sommet UE-Afrique, le président Ouattara demande aux Européens d’investir dans les infrastructures numériques en Afrique

0
Photo : @Presidenceci

(TIC Mag) – Le cinquième sommet Union européenne – Afrique s’est achevé ce 30 novembre 2017 à Abidjan en Côte d’Ivoire. Une rencontre qui a rassemblé des leaders africains de nombreux secteurs d’activité et des présidents africains et européens sous le thème principal « Investir dans la jeunesse pour un avenir durable ».

Comme on pouvait s’y attendre, le numérique a également été évoqué lors de ce sommet comme une solution pour les jeunes. Mais avant, il faudra investir dans les infrastructures numériques.  Un défi important. D’après le président ivoirien, l’Afrique fait face à de nombreux défis qui constituent des enjeux majeurs non seulement pour le continent africain, mais également pour l’Europe.

Pour lui, les réponses audacieuses, innovantes et durables doivent être trouvées. Mais, « ces solutions requièrent d’importants moyens financiers, bien au-delà des seules ressources des pays africains. Notre plaidoyer sera donc d’accroître les investissements européens, publics comme privés, notamment dans les infrastructures de transport, d’énergie et du numérique, qui permettront d’améliorer la compétitivité des économies africaines », suggère Alassane Ouattara.

Le président ivoirien va plus loin dans son plaidoyer. « L’Europe devrait également offrir un accès plus large aux jeunes africains qui souhaitent poursuivre leur éducation ou leur formation sur son sol », indique-t-il. L’Afrique aussi n’est pas du reste dans la résolution de ce challenge. Et les jeunes en premier. Ils devront continuer à « s’approprier les technologies de l’information et de la communication ainsi que le numérique pour être de plein pied dans la nouvelle économie du savoir, car beaucoup de nouveaux emplois du futur ne ressembleront guère à ceux d’aujourd’hui », observe le président.

Aussi, le président Ivoirien a invité les jeunes africains avoir confiance à l’Afrique et de travailler pour y rester. « Chers jeunes, vous incarnez l’avenir de notre continent, par votre dynamisme, votre ingéniosité et votre extraordinaire potentiel. Vous êtes un atout inestimable pour l’Afrique. (…) Je vous invite à avoir foi en l’avenir ; à ne pas vous lancer à l’aventure, au péril de vos vies », conseille Alassane Ouattara.

Par ailleurs, Alassane Ouattara a invité ses pairs africains à créer des conditions idoines pour désintéresser les jeunes des aventures périlleuses. « Nous devons tout mettre en œuvre pour votre épanouissement sur notre continent, qui a tant besoin de vous. Les leaders que nous sommes, avons l’obligation de poursuivre et d’intensifier nos efforts pour vous offrir davantage d’opportunités et d’emplois, pour améliorer vos conditions de vie, dans un environnement sécurisé, démocratique, qui protège les libertés fondamentales », a déclaré le président ivoirien.

La Participation du président Paul Biya

Paul Biya et Emmanuel Macron
Le président français Emmanuel Macron salue le président camerounais Paul Biya.

Le président Camerounais Paul Biya et son épouse Chantal Biya ont également participé à ce sommet UE – Afrique. Parmi les résolutions, le président en exercice de l’Union africaine, le président Alpha Condé, a indiqué que le Roi Mohammed VI du Maroc a décidé de mettre des avions à la disposition de la Task Force mise sur pied pour gérer le retour des migrants maltraités en Libye. “Nous avons demandé à l’Union européenne d’appuyer le Maroc pour qu’on puisse rapatrier le plus rapidement possible les 3 800 migrants qui sont sur la route de l’aéroport. Et nous verrons ce qu’il y a à faire progressivement pour les autres camps (d’esclavage des noirs, ndlr)”, a expliqué Alpha Condé lors de la conférence de presse de clôture du sommet tout en reconnaissant qu’il n’y a pas un véritable gouvernement en Libye.

Ce gouvernement a indiqué qu’il y a plusieurs camps. 42. “Certainement plus que cela, parce qu’on parle d’entre 400 000 et 700 000 migrants africains en Libye”, précise le président de la commission de l’Union africaine, le Tchadien Moussa Faki Mahamat. “Il faut d’abord secourir d’urgence ceux qui sont en situiation d’urgence et nous sommes en trainde voir avec les autorités libyennes, les Nations Unies et l’Union européenne pour trouver des solutions plus pérennes”, ajoute le président de la commission.

Le président ivoirien Alassane Ouatarra et le président Camerounais Paul Biya.
Le président camerounais Paul Biya au sommet UE-Afrique à Abidjan.

Par TIC Mag

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici