Gabon : Le régulateur télécoms met en garde les vendeurs ambulants d’airtime

0
Photographer: Will Boase/Bloomberg

(TIC Mag) – Au Gabon, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a publié un communiqué le 28 juin 2018 pour mettre en garde les consommateurs des services télécoms contre les prestataires ambulants dans la vente de crédit de communication et le transfert d’argent. Dans son communiqué, le régulateur se veut très ferme avec eux, estimant que leur activité est «non autorisée», et les qualifiants eux-même d’«escrocs».

Dans sa communication, le président conseil de régulation de l’Arcep révèle le mode opératoire de ces prestataires ambulants : Ils proposent «la vente de crédit et/ou le transfert d’argent en simulant, seuls ou avec l’aide de complices, l’envoi et la réception de messages factices qui semblent confirmer le caractère régulier de l’opération». Une fois rassuré, et après le départ du prestataire, «le consommateur découvre la supercherie à ses dépens».

Aussi, l’Arcep invite les consommateurs gabonais à plus de vigilance, et surtout, à «effectuer les opérations d’achats de crédit et/ou de transfert d’argent, exclusivement et uniquement auprès des prestataires dûment installés à une adresse identifiée». Dans la foulée, l’Arcep invite les victimes à dénoncer systématiquement chaque arnaque, où à défaut, à «signaler auprès de ses services, toutes informations qui permettraient d’interpeller les responsables de ces actes répréhensibles».

Une sortie qui fait suite au constat par les autorités gabonaises de la recrudescence de ce phénomène, qui entraîne avec elle un lot d’escroquerie. Le phénomène est également présent sur les réseaux sociaux, où des particuliers qui se servent de faux comptes proposent des forfaits Internet à des prix très attractifs, bien en deçà des tarifs officiels.

Ecrit par TIC Mag

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici