Tchad : La société civile se mobilise pour la libération d’un bloggeur

0

(TIC Mag) – Au Tchad, un Comité pour la libération de Tadjeddine Mahamat Babouri, un bloggeur détenu par les autorités pour avoir critiqué le régime sur les réseaux sociaux s’est récemment constitué, et a annoncé avoir saisi la justice tchadienne à cet effet. D’après l’Agence France Presse qui révèle l’information, le Comité d’action pour la libération de Tadjeddine Mahamat Babouri a saisi le 18 janvier 2018 la Cour d’appel de N’Djamena : « Nous avons saisi la Cour d’appel de N’Djamena pour obtenir la mise en liberté d’office de notre camarade Tadjeddine Mahamat Babouri en raison de sa détention abusive », explique le porte-parole du comité, Jean-Bosco Manga.

La création de ce Comité le 13 janvier 2018 et l’action judiciaire qui en a découlé le 18 janvier 2018 emboite le pas à des ONG dont Amnesty International, qui réclame depuis la mi-2016, date de son incarcération, la libération de l’activiste Tadjeddine Mahamat Babouri, qui avait posté sur Facebook des vidéos hostiles au gouvernement tchadien. D’après le Comité de soutien, le bloggeur n’a toujours pas été jugé plus de 15 mois après son interpellation. Ceci, alors que d’après Jean-Bosco Manga, le code pénal tchadien oblige la justice à relâcher quelqu’un qui n’a pas été jugé au bout de quatre mois de détention. Aussi, le porte-parole du Comité affirme que Tadjeddine Mahamat Babouri « est détenu dans une prison où on garde les condamnés et son état de santé se dégrade. Ce n’est pas normal ».

Ecrit par TIC Mag

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici