Vodafone Group annonce la cession de 5,2% de ses parts dans Vodacom Group à des investisseurs institutionnels

0
Un panneau de marque est affiché sur un magasin Vodafone à Londres, en Grande-Bretagne, le 16 mai 2017. REUTERS/Neil Hall TPX IMAGES OF THE DAY - RTX361ZY

Dans un communiqué publié le 5 septembre 2017, le groupe télécoms britannique Vodafone a annoncé sa décision de céder 5,2 de ses 69,7% de parts dans Vodacom Group, sa filiale sud-africaine, active au Lesotho, en Tanzanie, en République démocratique du Congo et au Mozambique. L’opération porte sur près de 90 millions d’actions ordinaires destinées à des investisseurs institutionnels. La transaction est évaluée à près de 16 milliards de rands, plus d’1 milliard de dollars.

À travers cette cession minime de parts dans Vodacom, le but de Vodafone est de permettre à la portion de capital de sa branche d’Afrique subsaharienne, échangée sur le Johannesburg Sotck Exchange (JSE), de remonter au-dessus de 20%. Une exigence qui lui a été formulée par les autorités de la bourse locale.

Au terme de cette cession, la participation de Vodafone dans Vodacom retombera presque à son niveau antérieur d’août dernier ; à 64,5%.

Le 8 août 2017, le groupe Vodafone avait finalisé l’acquisition de 226,8 millions de nouvelles actions de Vodacom, en échange de la cession à cette filiale sud-africaine de 35% de ses 40% de parts dans l’opérateur télécoms Safaricom, leader du marché mobile kényan. Sa participation dans Vodacom Group était alors montée de 65 à 69,7%.

Par l’Agence Ecofin

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici