background

François Boullete : « Konnect Africa favorisera l’adoption de solutions d’accès au haut débit »

Écrit par: TIC Mag

Publié le: jeudi, 24 novembre 2016 à14 h 41 Mis à jour le 24 novembre 2016 à 14 h 45

(TIC Mag) – Le directeur Marketing et Développement Commercial chez Eutelsat, au sein de la filiale Broadband for Africa explique à TIC Mag les avantages du satellite par rapport à la fibre optique. Pour lui, du moment où l’Afrique subsaharienne compte plus de 340 millions de personnes installées à plus de 50 km de la fibre optique, il importe d’adopter le satellite. Occasion de donner un aperçu de la présence d’Eutelsat en Afrique.

TIC Mag : Dans un contexte où les pays africains mettent l’accent sur l’infrastructure de la fibre optique, quelle est la place du haut débit par satellite ?

François Boullete : Au cours des dernières années, le développement des infrastructures en fibre optique s’est accéléré en Afrique. Cependant, les coûts associés pour mettre en place ces infrastructures restent assez élevés, leur déploiement s’est donc essentiellement limité aux grandes villes du continent et aux zones les plus peuplées. Ainsi, l’Afrique subsaharienne compte plus de 340 millions de personnes installées à plus de 50 km de la fibre.

C’est pourquoi il est nécessaire de s’appuyer sur plusieurs technologies pour connecter les nombreuses régions encore à l’écart des réseaux terrestres sur ce continent. Dans la société numérique d’aujourd’hui, les satellites permettent ainsi d’offrir de la connectivité à tous, à travers une couverture de tous les territoires.

TIC Mag : Que répondez-vous à ceux qui disent qu’il est plus cher d’investir sur l’infrastructure satellite que sur l’infrastructure de la fibre optique ?

FB : Le coût du déploiement d’une technologie telle que la fibre augmente quand l’on progresse plus vers les zones les moins peuplées. Un nombre significatif de personnes, en particulier dans les zones rurales, ne pourra donc jamais bénéficier de cette technologie, trop chère à mettre en place.

Le rôle complémentaire du satellite est alors plus que jamais pertinent. De par leur large couverture, les satellites offrent naturellement un accès à Internet aux populations situées dans les zones les plus reculées, pour un coût de déploiement égal en tout point du territoire. Dans ces zones, le satellite est économiquement beaucoup plus intéressant.

D’autre part, une nouvelle génération de satellites est en préparation, qui entrera en service en 2020 ou 2021. Ces satellites seront dix fois plus productifs que les actuels et apporteront au consommateur final le même service que la fibre et au même prix.

TIC Mag : Quels sont les offres d’Eutelsat qui montrent qu’il est mieux de choisir le satellite plutôt que la fibre optique ?

FB : On oppose parfois le satellite et les réseaux terrestres, notamment la fibre. Pourtant, ces deux modes de communication se développent de concert depuis des années. L’ambition de la filiale d’Eutelsat, Konnect Africa, est de développer le haut débit par satellite sur le continent africain, en complémentarité d’autres technologies comme la fibre, la 3G et la 4G. Comptant désormais une vingtaine de salariés répartis dans cinq pays d’Afrique et d’Europe, Konnect Africa a en effet pour objectif de figurer au premier rang des fournisseurs de ce type de services de dernière génération, qu’elle propose à ses partenaires africains.

En travaillant main dans la main avec ces derniers, Konnect Africa favorisera l’adoption de solutions d’accès au haut débit de grande qualité, disponibles à des prix abordables pour les particuliers et les entreprises, afin de réduire la fracture numérique sur le continent. L’offre de Konnect Africa s’adapte aux profils et besoins de ses partenaires, en fonction de leur positionnement sur la chaîne de valeur : opérateurs de données, mobiles ou VSAT, fournisseurs d’accès Internet et bouquets de télévision désirant coupler leurs services TV à un service d’accès Internet, etc. Konnect Africa proposera une gamme complète de services allant de la fourniture de capacité satellitaire brute à la celle de solutions de bout en bout.

TIC Mag : Aujourd’hui, comment Eutelsat évalue-t-il sa présence en Afrique ?

FB : Avec près de la moitié de ces satellites au service de l’Afrique, ce continent est à l’épicentre de la couverture d’Eutelsat. Nous sommes présents sur ce continent depuis plus de 15 ans, dans tous les domaines de la communication numérique : que ce soit à travers la télévision, le haut débit, l’accompagnement des organisations humanitaires qui travaillent sur le terrain ou encore à travers des initiatives éducatives destinées à favoriser l’apprentissage des sujets scientifiques auprès des jeunes.

Plus de la moitié des 2 400 chaînes satellites diffusées au total sur l’Afrique subsaharienne sont diffusées par Eutelsat. Nous sommes partenaires des plus grands bouquets d’Afrique subsaharienne (DStv Multichoice, Azam, Crystal, etc.) comme de ceux proposés sur les îles de l’Océan indien (Canal + Overseas, Parabole Réunion). Nous sommes pleinement impliqués sur ce continent, pour proposer des services de télédiffusion, de connectivité et d’accès à Internet.

Propos recueillis par Beaugas-Orain Djoyum




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 + 5 =