Jean Marie Noah : « Des dysfonctionnements ont été constatés dans les campagnes d’identification des abonnés »

0

(TIC Mag) – Le Délégué régional pour le Littoral, le Sud-Ouest, l’Ouest et le Nord-Ouest de l’Agence de régulation des télécommunications explique au micro de TIC Mag les contours de la nouvelle campagne d’identification des abonnés de la téléphonie mobile au Cameroun.

TIC Mag – L’ART a procédé à plusieurs opérations de contrôle auprès des opérateurs pour s’assurer de l’effectivité des identifications des abonnés. Qu’est-ce qu’il en est ressorti ?

Jean Marie Noah – Il y a eu des campagnes avant et il y a eu des contrôles. Je voudrais vous dire que nous sommes au troisième contrôle. Il y a eu des dysfonctionnements qui ont été constatés.  Nous avons en priorité fait savoir les résultats aux opérateurs pour échanger et nous avons fait accompagner ces résultats des recommandations. C’est donc dans le cadre de ces recommandations que MTN a acquis un nouveau système pour pouvoir corriger les manquements.

Au cours de ces contrôles, on avait constaté qu’il y avait des abonnés qui n’avaient pas été identifiés et la plupart de ces abonnés ont été suspendus, parce que nous avons recommandé une suspension pure et simple de tous ces abonnés. Il y avait des abonnés qui avaient des informations d’identification incomplète, par exemple sans adresse, sans numéro de carte d’identité. A ceux-là, on a demandé de les convoquer, de leur envoyer des Sms pour qu’ils viennent compléter leurs informations. Et enfin, il y a des abonnés qui paraissent avoir toutes leurs données d’identification complètes.

TIC Mag – Mtn vient d’annoncer une nouvelle campagne d’identification des abonnés, muni cette fois de nouveaux outils numériques. Comment le régulateur perçoit cette nouvelle campagne et surtout ces nouveaux équipements ?

Jean Marie Noah –  L’Agence de régulation des télécommunications est en charge de veiller à l’application de la réglementation en vigueur. Et dans le cas actuel, le Premier ministre a pris un décret qui demande à ce que derrière chaque numéro de téléphones, il y ait une identification viable et même fiable. MTN, après les deux premiers contrôles qui éprouvaient quelques difficultés parce qu’il y avait une première partie d’abonnés qui n’étaient pas bien identifiés et d’autres non identifiés, a acquis un nouveau système électronique qui permet d’identifier de manière automatique, de scanner les cartes d’identités et d’avoir toutes les informations de manière sécurisée dans leur base de données. Ils nous ont présenté ce système que nous trouvons viables. Et nous pensons que si c’est implémenté, nous allons atteindre l’objectif du gouvernement qui demande que derrière un numéro de téléphone, il y ait un identifiant. L’ART a donc le devoir d’accompagner les opérateurs dans la mise en œuvre de ces systèmes-là.

TIC Mag – Quelle est la particularité de ces nouveaux systèmes que l’ART encourage les opérateurs à implémenter ?

JMN – Ce système va permettre d’avoir toutes les informations de manière uniforme, et toutes ces informations seront numérisés. L’accès à ces informations sera restreint. Deuxièmement,  on a plus besoin de saisir manuellement. On scanne, et toutes les informations sont transmises dans la base de données, ce qui évite les erreurs de saisie, par exemple, les numéros de carte nationales d’identités, de noms et autres.

TIC Mag – Est-ce que l’ART va s’assurer que les autres opérateurs renforcent également la fiabilité de leurs systèmes d’identification ?

JMN – Les recommandations que nous avons formulées à l’endroit de MTN ont également été formulées auprès des autres opérateurs. Et l’ART s’assurera que tout est fait pour que les textes en vigueur au Cameroun soient respectés de tous.

Propos recueillis par JJT et TIC Mag

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici