Minette Libom Li Likeng : « Je me propose de mener au cours de l’année 2017 un audit sur la qualité de service offerte par les opérateurs »

0

(TIC Mag) – Dans l’édition N°007 de Performances des Postes et Télécoms, le magazine du ministère des Postes et Télécommunications du Cameroun, la ministre des Postes et Télécommunications a accordé une interview à Beaugas-Orain Djoyum où elle présente les grands chantiers de son département ministériel. TIC Mag vous propose des extraits de ce cet entretien.

(…) Performances des Postes et Télécoms : Quels sont les défis à relever pour l’atteinte des objectifs de ce plan Cameroun numérique 2020, d’après-vous ?

Minette Libom Li Likeng : Je tiens tout d’abord à rappeler que le développement de l’économie numérique est une affaire de tous : secteur public, secteur privé, société civile, utilisateurs… Il est vrai que le premier défi réside dans le développement d’une infrastructure large bande en fibre optique maillant le territoire national.

Le gouvernement, à travers mon département ministériel, y travaille au quotidien. L’autre défi est la mobilisation autour de ce programme futuriste, car l’économie numérique n’est pas l’affaire du seul ministère dont j’ai la charge, c’est l’affaire de tous. Vous avez rappelé fort à propos que le plan Cameroun numérique 2020 a été élaboré à la suite de moult concertations interministérielles. Je souhaite que le même engouement qui nous a guidés au moment de l’élaboration de ce document continue à nous animer dans la phase de mise en œuvre du plan d’actions.

Chacun doit jouer pleinement son rôle pour permettre l’émergence de cette société du numérique que nous appelons de tous nos vœux.

PPT : Le président de la République avait en début d’année indiqué qu’il fallait mettre tout en œuvre pour rattraper le retard que le Cameroun accuse en matière technologique. A ce jour, qu’est-ce qui a été fait afin de rattraper ce retard ?

MLLL : Le Plan Cameroun numérique 2020 a en effet été élaboré dans la mouvance du discours du Chef de l’Etat auquel vous faites allusion, afin de traduire dans les faits sa vision de faire du Cameroun un pays numérique en 2020. Cela étant rappelé, je tiens à indiquer que plusieurs chantiers ont été ouverts dans le cadre du développement de l’économie numérique.

A titre d’illustration : L’organisation régulière des rencontres d’échanges entre les différents acteurs de l’économie numérique ; l’organisation à Yaoundé du village du numérique, des premières journées nationales de l’économie numérique, de la première session du Cercle de concertation permanente public-privé du secteur, de la seconde à Douala tout récemment ; Pour ce qui est des infrastructures, le Cameroun a mis en service les câbles sous-marins WACS et NCSCS (Nigeria to Cameroon Submarine Cable System), qui relie le Cameroun au Nigeria ; Le projet de pose d’un câble sous-marin entre le Brésil et le Cameroun est en cours ; Le projet de construction et de mise en service de deux points d’échange (IXP) se trouve en phase terminale ; Les travaux d’extension du backbone national et de construction des boucles optiques urbaines se poursuivent normalement, pour ne citer que ces quelques actions.

Par ailleurs, le Gouvernement à travers le Ministère des Postes et Télécommunications multiplie des actions visant à faire participer activement le secteur privé au développement de l’économie numérique.

PPT : L’on vous a souvent entendu rappeler à l’ordre les opérateurs mobiles sur la qualité de service de télécommunications au Cameroun. A ce jour, comment appréciez-vous la qualité de service de la téléphonie mobile et de la connexion Internet ?

MLLL : La problématique de la qualité de service est récurrente dans le secteur dont j’ai la charge. Le Gouvernement en a fait son cheval de bataille. En l’absence d’une qualité de service acceptable, tous les bénéfices attendus du développement de l’économie numérique sont nuls. Je n’ai de cesse d’interpeller le régulateur, les opérateurs et mes propres collaborateurs sur la nécessité d’assurer et de garantir une qualité de service impeccable dans un monde voulu numérique.

Je préside personnellement des réunions sur cette question et je donne des orientations que je fais suivre par une équipe dédiée. Je me propose d’ailleurs de mener au cours de l’année 2017, un audit sur la qualité de service offerte par les opérateurs … (Lire la suite dans le Magazine Performances des Postes et Télécoms à TELECHARGER en cliquant ici)

Lire le Magazine en ligne

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici