Les réseaux sociaux, une nouvelle variable importante dans le sport professionnel…

0

 

(TIC Mag) – Une nouvelle génération débarque dans la vie active depuis maintenant quelques années, qualifiée d’Ultra connectée. Les jeunes adultes, qui ont grandi avec les nes portables et les box internet (et non les modem), apportent un souffle nouveau, que ce soit dans la communication inter-entreprise, comme sur les réseaux sociaux. Les grosses firmes, comme les plus petites PME, s’arment et recrutent en masse des Community Manager, capables de réaliser des « buzz » pour exister. Ainsi, si les marques multiplient les campagnes de pubs, les réseaux sociaux, comme les nouvelles technologies occupent de plus en plus de place dans le sport également. Preuve en est par le football.

Dorénavant, chaque joueur dispose d’un compte twitter et d’un Instagram, ainsi qu’une page Facebook à son nom. Si certains peuvent conserver l’entière responsabilité de leurs posts, de nombreuses personnalités usent de Communty Manager personnels pour gérer au mieux leur communauté. C’est notamment le cas d’Antoine Griezmann. L’attaquant tricolore peut tweeter à sa guise mais offre également un droit de regard à l’un de ses amis, spécialisé dans la communication.

Épié par tous les journalistes sur ses différents posts, le buteur de l’Atletico Madrid évite alors plusieurs problèmes de maladresse.

D’autres joueurs laissent leur compte twitter entre les mains de leur agent. Maîtres de la communication et des beaux discours, les représentants des joueurs gèrent agréablement bien les réseaux sociaux de leurs poulains. Certains créent des concours pour remercier les fans, pendant que d’autres se font très discrets, afin d’éviter d’animer la chronique. L’ampleur et l’influence des Twitter et autres social media ont grandi avec le bad buzz autour de Serge Aurier.

Au cours d’un soir de Février, le défenseur du Paris Saint-Germain avait réalisé, avec l’un de ses amis, un Périscope : une vidéo en direct où les personnes peuvent poser des questions. Véritablement enthousiaste devant cette idée, l’Ivoirien a oublié les « bonnes manières » et n’a pas hésité à fracasser, un par un, ses coéquipiers. Salvatore Sirigu, Zlatan Ibrahimovic ont été touchés par les critiques, comme son entraîneur Laurent Blanc. Au final, le natif de Sevran a du présenter des excuses publiques afin de calmer les tensions, lui qui risquait sa place dans l’effectif francilien. Depuis, Aurier est surveillé et sa communication est scruté par son employeur et son agent.

 

Vous l’aurez compris, l’influence des réseaux sociaux est une variable importante dans le football d’aujourd’hui. Récemment, la jeune pépite italienne Gianluigi Donnarumma ne voulait pas prolonger avec son club formateur, l’AC Milan. Son agent, le tumultueux Mino Raiola, réclamait un plus gros contrat pour son poulain. Cependant, quelques jours plus tard, les multiples critiques autour de ce choix sportif sur Twitter ont finalement changé la donne puisque le gardien a fait machine arrière, prêt à prolonger avec les Milanais. Jon Smith, un célèbre agent sportif anglais, expliquait récemment à Bwin l’influence des agents dans ce marché des transferts : « Les nouveaux agents doivent apprendre comment fonctionne le système. Un agent expérimenté sait ce que cherche le club, connaît les limites du budget, sait qui noue les contacts, avec qui il faut parler – vous jouez en fait tous les jeux. Si vous vous appelez Tartempion et que vous ignorez ce genre de choses, vous finissez par désespérer de conclure un transfert au point d’appeler le Daily Mirror pour lui vendre votre histoire. (…) Vous tenez en équilibre sur une corde fine (…) il faut être prudent». Un conseil pour tous les agents, mais aussi pour les joueurs et leur communication…

Avec CP 

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici