Afrique : La nouvelle vision des services postaux à l’ère des paiements électroniques réexaminée à Yaoundé

0
Photo de famille au terme de l'atelier.

(TIC Mag) – Le développement de nouveaux produits des services financiers basés sur les nouvelles technologies tels que les services bancaires mobiles, la cryptomonnaie ou monnaies électroniques et l’importance accrue accordée aux questions liées à l’inclusion financière comme instrument de lutte contre la pauvreté ont entrainé des changements dans les principes de base de gestion des services postaux de paiement.

Pour faire face à ce nouveau paradigme dans l’écosystème des services financiers qui jadis étaient l’apanage de la Poste, les pays membres de l’Union Postale Universelle ont mis sur pied une nouvelle vision des services postaux de paiement dont les principaux changements portent sur :

  • La portée des services en dehors des mandats et virements, traduisant une volonté pour la poste de s’étendre à d’autres types de services de paiement
  • Un nouveau type d’accord entre opérateurs désignés à savoir l’institution d’un accord multilatéral dans le cadre du groupe PosTransfer
  • Le système de rémunération fixé sur une base multilatérale et intégré à l’accord multilatéral
  • La plate-forme technique, base de données centralisée avec accès multicanal et pouvant être interfacée avec les systèmes nationaux des opérateurs désignés et des acteurs du secteur postal élargi
  • Lieux de fourniture du service dans les bureaux de poste, sur les sites des sous-agents de l’opérateur désigné et sur ceux des acteurs du secteur postal élargi.

« Ces changements montrent à suffisance que la Poste n’a pas qu’une place mais que la Poste à sa place au cœur du dispositif d’offre des services de paiement électroniques. Il est question de tirer des leçons de l’état des lieux et du diagnostic que vous aller faire sur la situation des services financiers dans notre zone », a déclaré Mme Bikai, représentante de la ministre des Postes et Télécommunications du Cameroun, au cours de la cérémonie d’ouverture de l’atelier sur les services postaux de paiement électronique pour les postes africaines francophone, qui se déroule du 05 au 06 juin 2018, et rassemblant des personnalités tels que le représentant de l’Union Postale Universelle, le secrétaire général de l’Union panafricaine des postes ou le directeur général de la Cameroon Postal Services.

Cet atelier revêt ainsi un double enjeu, à savoir un enjeu commercial et de puissance interne, sollicitant la réflexion sur les tactiques et techniques appropriées pour replacer la poste africaine au cœur de l’écosystème des services financiers grâce aux outils et technologies dont disposent l’UPU,  et ensuite un enjeu de reconstruction et de renforcement de la géopolitique postale mondiale, permettant à l’Afrique francophone de reconstruire l’interconnexion de son réseau de services financiers postaux grâce à la mise en œuvre de l’arrangement sur les services postaux de paiement et surtout grâce à l’entrée en vigueur de l’accord multilatéral du groupe PosTransfer.

« Ces enjeux nous conduisent à partager les valeurs communes de l’innovation et l’intégration. Leur impact va inclure une meilleure qualité de service, laquelle grâce aux efforts de modernisation de l’outil de production à terme va concourir à la réalisation du défi de l’inclusion sociale », a ajouté Mme Bikaï.

Par G.M.

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici