Le pape François demande de prier pour que les réseaux sociaux favorisent la solidarité dans le monde

0
Pope Francis speaks during his weekly general audience at St Peter's square on October 26, 2016 in Vatican. / AFP PHOTO / GABRIEL BOUYS

(TIC Mag) – D’après le pape François, les réseaux sociaux n’ont pas qu’une vocation sociale, mais, ils peuvent également être utilisées dans un cadre spirituel, pour la promotion de la paix et du vivre ensemble. C’est du moins ce qu’il en ressort de l’intention de prière que le pape François confie à la prière de son Eglise pour le mois de juin 2018. « Prions pour que les réseaux sociaux favorisent la solidarité et l’apprentissage du respect de l’autre dans sa différence », déclare le pape François.

Déjà, le 24 janvier 2014, lors de la 48ème journée mondiale des communications sociales, le pape François indiquait déjà le rôle que peuvent jouer les médias et les réseaux sociaux pour la promotion de la paix et de la solidarité.

« Dans ce monde, les médias peuvent contribuer à nous faire sentir plus proches les uns des autres ; à nous faire percevoir un sens renouvelé de la famille humaine, qui pousse à la solidarité et à l’engagement sérieux pour une vie plus digne. Bien communiquer nous aide à nous rapprocher et à mieux nous connaître les uns les autres, à être plus unis. Les murs qui nous divisent ne peuvent être surmontés que si nous sommes prêts à nous écouter et à apprendre les uns des autres. Nous avons besoin de régler les différences à travers des formes de dialogue qui nous permettent de grandir dans la compréhension et le respect“, expliquait le Pape.

Selon le souverain pontife, la culture de la rencontre exige que les uns et les autres soient disposés, non seulement à donner, mais aussi à recevoir des autres. “Les médias peuvent nous aider dans ce domaine, surtout aujourd’hui, alors que les réseaux de communication humaine ont atteint une évolution extraordinaire. En particulier, Internet peut offrir plus de possibilités de rencontre et de solidarité entre tous, et c’est une bonne chose, c’est un don de Dieu“, affirmait alors le pape.

Tout comme il n’excluait pas le fait que le désir de connexion numérique puisse finir par isoler l’homme de son prochain et de ses plus proches voisins. “Sans oublier ceux qui, pour diverses raisons, n’ont pas accès aux médias sociaux, et risquent d’être exclus. (…) Ces limites sont réelles, pourtant elles ne sauraient justifier un rejet des médias sociaux ; elles nous rappellent plutôt que la communication est, en définitive, une conquête plus humaine que technologique », fait observer le pape François.

Dans un éditorial publié le 31 mai 2018, le père Daniel Régent sj, directeur national du Réseau mondial de prière France, questionne la place des réseaux sociaux dans nos habitudes, et se demande si ceux-ci « menacent la solidarité et le respect de l’autre. « L’intention de ce mois s’éclaire. Les réseaux sociaux sont l’occasion formidable de créer des relations construites sur la solidarité et le respect pour ceux qui s’y engagent en vérité. L’intention donnée par le Pape nous met au cœur de cet enjeu en nous faisant mesurer la chance et les défis qu’elle représente, explique-t-il.

De manière générale, si le père Daniel Régent affirme qu’en tant qu’instruments de communication, les réseaux sociaux sont neutres et il revient aux utilisateurs de veiller à la manière dont ils les manient comme personnes libres et responsables. En d’autres termes, il pense qu’utilisés à mauvais escient comme certains le font, les réseaux sociaux se révèlent nocifs, et ébranlent le public qui est de fait induit dans des attitudes de méfiance vis-à-vis du voisin ou de l’étranger. Or, utilisés à des fins utiles ils peuvent favoriser la solidarité et l’apprentissage du respect de l’autre dans sa différence, tel que le recommande le pape François.

Ecrit par TIC Mag

baniere830x100-ict-strategies

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
SVP entrez votre nom ici